Ascenseur et copropriété

11 Julliet, 2022

De nos jours, tous les bâtiments nouvellement construits et de plus de trois étages doivent obligatoirement posséder un ascenseur dans l’immeuble. Cependant, quelles sont les règles à respecter au sein des copropriétés lorsqu’un ascenseur veut y être implanté?

La première étape consiste en la localisation du lieu où sera apposé l’ascenseur collectif. Il y a deux options possibles : la première à l’intérieur de la cage d’escalier. Il faudra alors vérifier les dimensions et la largeur sinon des travaux seront à prévoir. Important à savoir qu’une largeur de 80 cm minimum doit être gardée pour les marches.

La deuxième option est l'installation de l’ascenseur collectif à l’extérieur, dans une cour. Cette possibilité reste néanmoins très chère et compliquée : les fenêtres ne peuvent être condamnées et un permis de construire doit être demandé.

Une fois la localisation choisie, un vote doit être fait par l’ensemble des copropriétaires de l’immeuble pour entamer l’installation de l’ascenseur. Une assemblée générale est alors convoquée et la décision doit être votée à la double majorité, soit la majorité des copropriétaires présents ou non à l'assemblée générale et représentant au moins les deux tiers des voix y compris les droits de vote des copropriétaires absents.

Une discussion pour une mise en accord sur divers points doit avoir lieu, notamment le choix de l’installateur, le coût total, les grilles de répartition des frais d’installation et celles des futures charges, le mode de financement, le choix des prestataires en charge de la maintenance et son coût.

Pour plus d’informations concernant les ascenseurs en copropriété, nous serons ravis de vous répondre au (+34) 91 886 75 39 ou envoyez-nous un e-mail à info@ascensoresneumaticos.es. Vous pouvez également suivre notre page web sur ce lien: https://ascenseurspneumatiques.fr/

Voir tout